La première fois que j’ai fait de l’hypnose j’avais 25 ans.

J’étais dans une phase d’énorme ras-le-bol par rapport à la derma, je voulais VRAIMENT m’en sortir alors j’étais prête à tout, et je n’avais jamais essayé l’hypnose.

J’ai cherché sur internet et j’ai trouvé l’ARCHE : une entité spécialisée dans l’hypnose qui propose des formations mais aussi un listing de praticiens. Et comment vous dire… ça a été incroyable ! Le praticien était un peu spécial, comme une caricature de ce qu’on peut s’imaginer d’un « hypnotiseur ». Les cheveux longs, des bagues aux doigts, on aurait dit un peu un magicien ;).

Je lui ai tout de suite parlé de la dermatillomanie, en essayant d’être la plus précise possible sur ce que je m’infligeais. Il ne connaissait pas mais a pris l’information sans juger. J’étais dans un état d’esprit ultra ouverte : je VOULAIS que ça fonctionne plus que tout, même si je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre.

Et honnêtement… c’était une expérience incroyable.

Je vous rassure tout de suite, je ne me suis pas endormie, je n’ai pas perdu connaissance, je ne me suis pas réveillée en lévitation, ou toute fausse croyance qu’on peut avoir sur l’hypnose. En fait on est dans un état intermédiaire, on est conscient, sans être conscient. On peut rouvrir les yeux à tout moment et on entend ce qu’on nous dit. Mais une partie de nous est totalement absorbée par la voix du praticien. Un peu comme un enfant absorbé par son dessin animé. Ou… comme nous en crise…

J’avais les yeux fermés et tandis qu’il me parlait, je construisais des images sur ses mots.

Ca emmenait en quelque sorte mon inconscient vivre ces moments. Il m’a fait revenir dans mon enfance, m’a fait voir la petite fille que j’étais. C’était fou, des larmes coulaient sur mes joues sans que je ne contrôle rien ! Quand ça s’est terminé, je suis sortie de son cabinet et c’était dingue, je me sentais différente. Je sentais que quelque chose avait changé en moi. Après ça, ma dermatillomanie a totalement disparu pendant 3 mois. Je ne regardais plus ma peau de près, j’ai complètement arrêté tous les comportements. Malheureusement elle est revenue progressivement après, au fil de mes émotions… J’ai refait de l’hypnose plusieurs fois après ça. Ca n’a jamais été aussi fort, mais chaque fois ça me beaucoup de bien. Et me fait pleurer aussi….

Selon moi, l’hypnose est une pratique vraiment très intéressante. Ce ne sera jamais une baguette magique anti-derma, il n’y en a pas. Mais c’est une manière de communiquer avec l’inconscient, de poser les bases de nouveaux comportements, de libérer certains blocages émotionnels.

Cela vous soulagera inexorablement, comme une parenthèse, le temps de mettre en place de nouvelles habitudes, de continuer à travailler sur vous. Je ne peux que vous le conseiller !

Qui en a déjà fait ici ?

Quel est votre avis, vos questions (vos inquiétudes peut être ?) sur l’hypnose ?

♥️ Post Instagram @peau.ssible

Previous post Dermatillomanie : peut-on guérir sans thérapie ?
Next post Dermatillomanie : ENVIE vs BESOIN de faire une crise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.