« Je peux le faire toute seule », « Ca ne me servira à rien », « C’est cher pour ce que c’est », « J’en ai pas besoin ».

J’ai longtemps pensé comme ça aussi. Jusqu’à réaliser que toute seule, je n’y arrivais pas…, ou pas durablement. Que j’avais vraiment besoin d’aide.

J’en ai essayé plusieurs. Jusqu’à trouver LA psy qui me correspondait.

Elle ne connaissait pas la dermatillomanie. Mais ça n’a jamais posé problème.

Elle a très vite compris le fonctionnement mental derrière. Qui est, finalement, très proche de celui de nombreux autres troubles…

Pour moi ce n’est pas du tout indispensable d’aller voir un psy spécialisé.

Voilà quelques pré-requis :

  • Trouver LA bonne personne, celle avec qui vous serez en confiance et avec qui vous avancerez vraiment. Ne pas hésiter à en voir plusieurs.
  • Accepter que ça prenne du temps ! N’attendez pas d’avoir des « recettes magiques » dès le 1er RDV…
  • Personne ne vous soignera. C’est de VOUS que viendra la guérison. Le psy va seulement semer des graines, que vous planterez !
  • On ne peut pas dire qu’une thérapie « marche » ou ne marche pas pas. La thérapie est un moyen d’AVANCER, d’évoluer.
  • Voir un psy c’est se « parler à soi-même » au fond. Et c’est souvent en parlant qu’on réalise certaines choses…

Et voilà comment je peux résumer tout ce que la thérapie m’a apportée… et m’apporte encore (car je continue à la voir !) :

  • Faire « sortir » par la parole ce qui restait sinon, autrement, bloqué en moi
  • Bénéficier du RECUL d’une personne qui m’apporte une connaissance nouvelle sur moi, soulève certains détails et met à jour des éléments dont je n’avais pas conscience et que je n’aurais pu découvrir seule. Le fait de mettre le doigt sur certains blocages aide souvent beaucoup déjà à les amoindrir !)
  • Me sentir soutenue, rassurée, par un tiers de confiance, neutre, qui n’est jamais dans le jugement
  • Mieux comprendre certains de mes comportements et QUI je suis vraiment pour apprendre à m’accepter et m’aimer
  • Entrer dans une dynamique positive & active de guérison avec des RDV réguliers & un suivi de l’évolution
  • M’astreindre à faire certains exercices

Comment faire si vous n’avez pas les moyens d’investir dans une thérapie ?

  • Regardez si des CMP (Centres Médico-Psychologiques) existent dans votre ville. Ce sont des centres qui prodiguent des consultations thérapeutiques gratuites. Cela vous permettra de vous faire suivre par un psychologue, même en cas de situation financière précaire ou si vous êtes étudiant(e) par exemple et que vos parents ne souhaitent pas vous payer de thérapie.
  • Sans thérapie, il est également possible de cheminer seul ! Ce sera peut être plus long mais c’est déjà une très bonne démarche pour en apprendre plus sur soi, mieux comprendre son trouble et arriver petit-à-petit à se sentir mieux dans son corps et dans sa vie. Cela exigera cependant beaucoup d’envie, de motivation et de rigueur. Soyez régulier(e), faites des exercices chez vous (que l’on vous conseille, que vous lisez sur des posts instagram ou des articles), essayez petit-à-petit de changer vos habitudes (même des choses très simples !), travaillez sur votre stress (la source de nombreux troubles psychiques et de la dermatillomanie d’ailleurs !), « forcez »-vous à vous détendre, à prendre du temps pour vous et pour des loisirs qui vous permettent réellement de déconnecter, essayez d’écrire pour faire sortir les pensées ou angoisses qui vous rongent de l’intérieur, faites une sorte de « thérapie personnelle » sur papier en vous questionnant / parlant. Et puis aidez-vous de la lecture ! Il existe tellement de ressources aujourd’hui : sur la peau, les thérapies, les habitudes, les troubles obsessionnels, le développement personnel etc.

De nombreuses clés peuvent être activées par vous-mêmes, je suis sure que vous pouvez déjà gagner en liberté et en confort par rapport à la dermatillomanie !

Et puis retenez toujours que le temps, la maturité, les rencontres etc feront le reste… 🙂 Peut-être qu’un nouveau projet vous redonnera plus de confiance en vous, que quelqu’un vous donnera l’amour dont vous avez tant besoin, qu’un événement fort vous fera voir les choses différemment…. Gardez toujours espoir !

 

Et vous, que pensez-vous des thérapies ?

Que vous a apporté (ou non!) votre psy ? Qu’en attendez-vous ? Quelles sont vos difficultés ?

♥️ Post Instagram @peau.ssible

Previous post Si vous ne changez rien, rien ne changera
Next post L’hypnose fonctionne-t-elle sur la dermatillomanie ?

2 thoughts on “Dermatillomanie : peut-on guérir sans thérapie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.