Pourquoi la période des fêtes est-il si dure pour nous, dermatillomanes ?

Dans le sondage publié en story sur votre état du moment, vous étiez 49% à répondre que « ça n’allait pas du tout ». Vos crises ont repris de plus belle et vous êtes envahi de culpabilité, de honte et de tristesse.

Je sais par expérience que l’une des raisons principales à ça en cette période c’est… l’approche des fêtes de fin d’année.

Que vous fêtiez Noël ou pas, la fin d’année est souvent synonyme de rassemblement en famille. Dans notre petit cerveau de dermatillomane perfectionniste, voilà ce qu’il se passe : dès le début du mois de décembre, on commence à penser à tout ça et on se dit alors « bon cette année faut que je sois bien ».  L’objectif : avoir une belle peau pour se bien devant les gens de la famille.

En soi, l’idée n’est pas mauvaise !

Mais je vois 2 problèmes à ça :

  • 1/ On se met une pression énorme. Encore une fois, on reste dans ce schéma de « si je veux, je peux ». Je veux avoir une super belle peau donc j’ai tant de jours jusqu’à Noël, je vais arrêter de la toucher et elle sera parfaite.

—> Vous ne pensez pas que, si ce serait si simple, personne ne serait dermatillomane ? Réfléchir comme ça, c’est oublier le fait que la derma est un SYMPTOME. Et que d’ailleurs l’une des causes est souvent… le stress !!! Pile ce qu’on est en train de s’infliger en se mettant cette pression-là… Du coup le serpent se mord la queue et on rentre dans un cercle vicieux de : je vais avoir une belle peau >> merde j’ai fait une crise >> foutu pour foutu je continue >> c’est la cata, j’y arriverai jamais, je suis nul(le), ça va être horrible

  • 2/ On pense que tout le monde pense comme nous. Mais le fait d’observer la peau des gens est une caractéristique de notre derma. Tous ceux qui n’en sont pas atteints n’ont pas ce type de comportement. Les personnes les moins observatrices peuvent même passer à côté de qqch qui pour vous semble impossible à rater. Tout simplement parce que leur « regard » sur les gens est différent du nôtre. Ils regardent les autres dans une « globalité » et pas dans le détail (comme nous). L’état de votre peau, c’est le cadet de leur soucis !

Alors SVP, arrêtez toute cette pression… Elle ne sera que négative.

> Continuez votre chemin vers un mieux-être par rapport à la derma. Noël ou pas, ça ne change rien. Continuez à vous observer, à mieux comprendre ce que ce trouble veut vous montrer, comment et quand il se manifeste etc. Ne lâchez pas vos petits exercices.

> Prenez conscience de votre VALEUR, au-delà de votre apparence. On pense que notre peau nous définit aux yeux des autres. Mais non, vous êtes bien plus que ça ! Vous êtes un rire, un éclat dans les yeux, une personnalité, un humour, une culture, une attitude… Tout ce qui fait que les gens vous apprécient !

> Evacuez le stress ! La fin d’année est une période intense. Plus vous serez tendus ou tracassés, plus vous évacuerez par les crises… Alors reconnectez-vous à vous-mêmes, à vos sensations, écoutez-vous, reposez-vous et ralentissez quand vous en avez besoin. Faites des choses qui vous font plaisir, qui chassent le négatif en vous. Ecrivez, parlez, dansez, dessinez, lisez, cuisinez…

Et surtout profitez : on n’a qu’une vie. Certaines personnes ne sont pas éternelles. Profitons aussi de ces moments uniques pour se parler, échanger, aller plus loin que nos considérations sur l’apparence.

♥️ Post Instagram @peau.ssible

Previous post Les addictions : socialement acceptées VS destructrices
Next post Dermatillomanie : les crises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.