« Tu fais quoi concrètement, en ce moment, pour essayer de t’en sortir ? »⁣⁣

🚩Le jour où mon copain m’avait posé cette question, ça m’avait fait l’effet d’une claque. Mais c’est vrai ça, en fait je fais quoi ? ⁣⁣
On a souvent tendance à se plaindre de notre trouble et de ses conséquences, à affirmer à quel point notre vie serait plus simple et belle sans lui. Alors on se documente, on lit, on se lance dans le développement personnel, on parle à d’autres personnes, on commence des thérapies. A chacune de ces étapes, des exercices concrets nous sont donnés. On nous dit : tu devrais essayer ci, faire ça chaque jour, prendre quelques minutes pour réfléchir à ci ou ça. 👉Mais honnêtement, vous le faites ?⁣⁣⁣⁣
🙅‍♀Personnellement pendant des années, je cherchais plus à comprendre la derma qu’à en guérir. Je me disais « je ne m’en sortirai pas tant que je ne comprendrai pas pourquoi je fais ça ». J’ai lu énormément, fait une thérapie, j’ai entendu de nombreux conseils. Au fond de moi je savais ce qui n’allait pas, ce que je « devrais » faire mais je ne le faisais pas. Au fil du temps, j’ai réalisé que « comprendre » était mon excuse… Mon alibi pour ne pas affronter ce qui n’allait pas chez moi et tenter vraiment de guérir, de changer. En fait, même si je le voulais vraiment, j’avais peur de guérir. Comprendre est important oui. C’est même une première étape cruciale pour mettre le doigt sur certaines choses. Mais c’est illimité, vous pouvez passer votre vie en thérapie, à « comprendre » des choses sur vous et vos problèmes. Mais tant que vous n’agissez pas, la seule chose qui changera sera ce savoir toujours plus grand que vous aurez sur vous-même. ⁣⁣


⁣⁣
Rien ne remplacera le fait d’AGIR : essayez des choses, sortez de votre zone de confort, observez-vous, analysez… Et ne fuyez pas. Le fait de cacher les miroirs chez vous n’est pas une solution… ⁣⁣
>> Faites les exercices que vous donnent les livres, les thérapeutes, vos amis. Ne vous contentez pas de les lire. Mettez-en place de nouvelles routines, au lieu de les rêver. Ecoutez la petite voix au fond de vous et faites ce qu’elle vous conseille. ⁣

Exemples : essayer la méditation dont on vante tant les bienfaits, essayer d’arrêter les produits laitiers pour voir les effets sur votre peau, noter toutes les « pensées irrationnelles » qui vous mènent aux crises ou tous vos « moments à risque » et les regarder chaque jour, pratiquer la visualisation positive, essayer de personnifier votre derma en lui donnant un nom pour mieux l’apprivoiser, prendre le temps de vous poser avec un papier et n stylo pour noter tout ce que vous voudriez changer dans votre vie et comment y parvenir petit à petit…

A vous de jouer 🙂


🌸Et vous alors, vous faites / pouvez faire quoi pour guérir ?

♥️ Post Instagram @peau.ssible

dermatillomanie-peaussible Previous post Dermatillomanie : hier soir, j’ai recommencé…
Next post Dermatillomanie : comment en parler à son entourage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.