Depuis toute petite, l’écriture a été ma meilleure amie. Ma confidence, mon alliée, mon oreille attentive, ma psy.

Comment « écrire » pourrait aider dans le cadre d’un trouble psy ?

C’est un exercice simple, à la portée de tous, et aux nombreux bienfaits ! On en entend beaucoup parler, mais en fait pourquoi ? Et comment ?

>> Nos troubles et obsessions sont souvent liées à des « conflits psychiques » non réglés qui tournent en boucle, des questions sans réponse, des dénis & refoulements, des émotions qu’on essaie de fuir. C’est alors dans un comportement qu’on noie ce mal-être.

Ecrire permet déjà de FAIRE SORTIR ce qui nous ronge, de mettre des mots sur nos maux. On rend l’invisible visible, et parfois, cela suffit à apaiser !

On a l’impression de « comprendre » en écrivant. Car écrire à la main ralentit la pensée !

Comment faire ?

  • Soit j’écris quand j’en ressens le besoin, quand je sens que je bouillonne à l’intérieur et que je suis dépassée. Je me pose alors dans un endroit confortable avec le premier carnet ou stylo que je trouve, et je décortique ce « sujet sensible ». Ex : une dispute, une frustration, un échec, un stress. Je commence par le décrire et ensuite tout se déroule…

 

  • Soit j’en fais un rituel. Longtemps, je me suis astreins à écrire chaque soir en rentrant chez moi car je savais que c’était un moment à risque pour mes crises. Je prends alors mon carnet (idéalement daté avec 1 page / jour par exemple, pour instaurer une dynamique) et, comme si je faisais une sorte de thérapie avec moi-même, je me demande « ça va comment aujourd’hui ? » et alors, tout mon « flot de pensées » sort.. Parfois j’écrivais juste » je ne sais pas quoi écrire aujourd’hui » et ça suffisait à débloquer ma pensée. Ce rituel m’a probablement épargnée de nombreuses crises ! Puisqu’il m’a permis de sortir sur le papier, ce que j’aurais probablement « inscrit » sur ma peau plus tard dans la soirée…

Il est possible aussi d’écrire sur son ordinateur ou son téléphone, même si le symbolisme du « stylo » par lequel vont « passer » nos pensées est fort !

Ecrire permet d’instaurer un vrai tête à tête avec soi, pour affronter ses peurs profondes, une introspection quotidienne particulièrement salvatrice.

J’écris depuis toute petite (je dois avoir quasiment 50 journaux intimes à mon actif ahah) et l’exercice d’écriture requis par mon livre que je suis en train d’écrire est probablement le plus fort et libérateur…

Et vous alors : vous aimez écrire ?

 

♥️ Post Instagram @peau.ssible

Previous post Mes produits de soin préférés au naturel
Next post Ces 8 astuces skincare que vous ne connaissiez pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *