☆ Annuler une soirée parce qu’on ne se sent pas « présentable »
☆ Ne pas oser sortir de chez soi une journée entière après une crise
Qu’est-ce que cela montre de nous ?

Tout simplement que notre apparence physique occupe une place prépondérante dans notre vie, au point de pouvoir décider de ce que l’on peut faire ou ne pas faire.

Mais pourquoi ne pourrait-on pas sortir avec des marques, des croutes ou une peau abîmée ? Pourquoi devrait-on avoir une peau « parfaite » pour être digne de voir des gens ?
Est-ce que ça voudrait dire qu’avec des marques on est « moins bien » ? Et qu’avec une peau lisse et claire, on est « mieux » ?

Je me suis longtemps posée ces questions. Jusqu’à finalement réaliser que nos proches ne nous aiment pas pour notre physique… Ils se fichent de notre peau, de nos marques ou de quoi que ce soit. S’ils nous aiment, c’est pour : notre personnalité, notre humour, nos centres d’intérêt, notre passé commun, nos confidences… Nous sommes obsédés par notre peau et ne regardons que ça, sur nous et sur les autres d’ailleurs. Mais eux… non ! S’ils aiment passer du temps avec nous ce n’est PAS parce qu’on a une belle peau, mais juste parce que c’est.. nous !

Réaliser ça représente déjà un grand pas dans la guérison et dans l’acceptation de soi. Au début on ne croit pas nos proches qui nous disent « mais moi je m’en fiche de ta peau, j’ai juste envie qu’on se voit ». Mais petit-à-petit, l’idée fait son chemin. Et elle délivre d’un tel poids !

Vous n’êtes pas un corps, vous n’êtes pas une peau. Vous êtes bien plus que ça !
Si demain votre meilleur(e) amie arrivait avec la peau toute abîmée, comment vous réagiriez ? Est-ce que cela vous enlèverait vraiment toute envie de lui parler ou de le/la voir ?

♥️ Post Instagram @peau.ssible

Previous post LCI
Next post Aveuglé par la vie qu’on veut, on ne voit même pas la vie qu’on a…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *