Vous aussi, vous vous êtes déjà dit ça ?
L’impression de ne pas être légitime à demander de l’aide, à aller voir un psy
Parce que « la dermatillomanie n’est pas connue » et donc, « n’existe pas »…
Parce qu’on nous a si souvent dit que c’était un problème « mineur », « superficiel »
Parce qu’on a peur de ne pas être pris au sérieux, d’entendre que c’est dans notre tête.

J’ai ressenti tout ça.
😕Si ma derma a commencé vers mes 11 ans avec l’arrivée de l’acné, j’ai attendu 12 ans avant de consulter un psy.
12 années pendant lesquelles j’étais persuadée que j’y arriverai seule et que je n’avais besoin de personne
12 années pendant lesquelles je me disais que de toute façon, mon problème ne serait pas considéré car mon comportement était « trop bête et futile ».
J’avais honte…

😩Je me disais : « et si le jour où je vois un psy, je traverse une période de mieux et on ne voit rien sur ma peau ? ». J’étais persuadée que le thérapeute me prendrait alors pour une menteuse. Une personne qui s’invente des problèmes pour se faire plaindre.

💥❌Pourtant, j’ai fini par comprendre que tout cela était faux.
Toute douleur est légitime, quelle qu’elle soit, et ne devrait jamais être minimisée !
Ce qui compte c’est l’intensité avec laquelle NOUS la percevons, et non la manière dont les autres la jugent.
Personne n’est dans notre tête et ne peut se rendre compte de ce que l’on vit.
S’il y a un ressenti pesant, il y a un appel à l’aide correspondant. Que ce soit pour un traumatisme grave, une phobie, un événement de vie, une maladie etc etc…

👥Un thérapeute, s’il est compétent, saura entendre n’importe quelle détresse.
Il saura écouter, prendre la douleur et l’accompagner.

–>✨ Alors vraiment : si vous ressentez le besoin de vous faire aider, honorez-le !
J’ai mis en story à la Une un listing de thérapeutes que vous avez recommandés.
Beaucoup consultent en visio.

👉Et si la thérapie n’est pas ce qui vous convient à vous, il existe d’autres approches : par l’énergétique, par le corps (sport, massages..), par l’art, par un nouveau projet, des décisions à prendre, l’écriture, des lectures…
Il n’y pas UN chemin à suivre.
Mais retenez une chose : votre douleur EST légitime 🙌 !

Previous post Dermatillomanie – Témoignage N°53
Next post Dermatillomanie : quelles zones du corps & du visage sont attaquées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *